Rencontre: Trio De Mecs à Vichy


7 avril 2018 Facebook Twitter LinkedIn Google+



Helle les gars,

Voici mon histoire d’une rencontre gay à Vichy où je vous parle d’un trio lors d’un plan baise.

Je tiens à partager avec vous tous mon aventure d’un soir, un soir de cuite avec mon ami vincent, et j’espère qu’elle vous fera du bien.

Je m’appelle david, j’ai 39 ans, Vincent en a 42 et nous sommes de grands copains depuis la fac, nous habitons tous les deux un petit village jute à 10 kms de vichy.

Un jour d’été nous décidons de nous y rendre, il faisait bon, c’était l’été et une brocante y était organisée.

On en fait le tour mais nous attardons aux quelques estaminets pour boire un coup, il fait très chaud et la fraîcheur de la bière nous fait du bien. buvette après buvette on a commencé tous les deux à se sentir plus joyeux, et puis nous voilà accosté par une jeune fille qui se joint à nous, à trois on s’est remis à boire de plus belle.

Julie, Vincent et moi on sympathise et avec l’alcool on devient plus osés, on se couillonne sur le sexe, on parle de partouzes, d’échangisme et plein d’expériences du genre que j’ai jamais testées, Vincent me glisse à l’oreille celle-là elle est chaude on va se la faire tous les deux, je remarque qu’il à tord quand à Julie, je vois bien qu’elle nous allume et l’idée de la sauter me déplaît pas, mais à trois j’ai jamais essayé c’est l’occasion peut-être.

Les brocanteurs ont replié depuis bien longtemps et nous nous baladons dans le parc, il fait nuit noire, la chaleur est toujours omniprésente et l’alcool ingurgité depuis l’après midi nous chauffe encore plus, on rit et on s’assied sur l’herbe, personne dans le coin on rigole et Vincent sans prévenir se met à engorger julie qui répond à son baiser, il entame un pelotage de ses seins puis elle me roule un patin à mon tour.

Les prévisions de Vincent se confirment, de ma bouche elle revient sur la sienne et nous la pelotons tous les deux, je sens mon zob se durcir. Nous nous préparons à l’allonger là sur l’herbe, elle nous arrête et nous dit que son appart se trouve à quelques dizaines de mètres, nous la suivons et entrons directement dans la chambre.

Un grand lit sur lequel nous nous allongeons tous les trois, on s’embrasse et on finit par se déshabiller, d’abord elle aidée par nous deux, j’enlève ensuite les miens, Vincent m’aide à ouvrir ma ceinture et m’ouvre le bermuda, ce qui à pour effet de me troubler, jamais un homme ne m’a déshabillé. Je fais pareil pour lui, et je constate que son zob est un peu plus gros que le mien.

Il tient une érection du tonnerre de dieu, j’avais déjà vu des bites au repos, mais voir la sienne en érection ça me fait un effet bizarre.

A pois tous les trois on s’occupe lui et moi de julie, l’un lui roule un patin l’autre lui lêche le clitoris, puis on inverse et on continue à lui peloter les seins, un moment vincent glisse sa main sur la mienne, je trouve ça étrange et me dis qu’il est bourré au point de se tromper, enfin je m’allonge et Julie se glisse entre mes cuisses pour me sucer allègrement.

Vincent est placé en travers du lit et lui lêche les épaules, j’ai une vue sur sa queue, impression bizarre que de regarder une queue en érection aussi proche à l’instant ou une nana te fait une pipe, quand elle relève la bouche elle passe embrasse vincent, revient sur ma queue, je ferme les yeux, j’ai une impression bizarre, tout à coup, comme si sa bouche s’était endurcie et raffermie, la pression de sa langue se fait différente et plus forte autour de mon gland.

Je trouve la sensation meilleure mais bizarre, j’ouvre les yeux et je constate avec effroi que c’est lui qui me suce à présent, il constate mon étonnement car il stoppe ses mouvements et me fixe dans les yeux d’un air inquiet, je ne sais pas pendant quelques secondes comment je dois réagir mais l’envie et l’excitation ont vite repris le dessus.

Je lui saisis la tête d’une main et de l’autre lui remet ma bite dans la bouche, en lui disant de continuer, ce qu’il fait aussitôt pendant que je me surprend à le branler.
Julie se joint à lui et c’est deux langues en même temps qui titillent ma bite, sensation extrême, moments de bonheur intense.

Vincent se couche à présent sur le dos et je viens m’occuper de lui avec Julie, d’abord un peu réticent je la prend timidement et gauchement, puis je me mets à le gober comme un professionnel tout en caressant ses couilles successivement avec les seins de julie.
Elle s’allonge sur le dos de nouveau.

Je ne fais plus de différence entre elle et Vincent et mes caresses et mes baisers vont de l’un à l’autre, rouler un patin à Vincent c’était un moment inoubliable, différent mais oh combien excitant… Nous n’étions plus deux hommes et une femme, nous étions trois corps prêts à se livrer et à prendre.

Je me glisse entre les cuisses de Julie pour la pénétrer, j’entame mes mouvements tandis que Vincent lui met le sexe dans la bouche, il le ressort et je le suce à mon tour pendant que je la pénètre elle, il me caresse, me fait un clin d’oeil et m’embrasse en laissant ses mains glisser jusque mes fesses, ses mouvements ne laissent aucun doute sur ses intentions, et je n’ai plus du tout envie de reculer.

Je suis en plein dans l’action et au sommet de l’excitation, d’un mouvement de la tête je lui fais signe que je suis ok, il ne se le fait pas dire deux fois et se glisse derrière moi, prépare sa bite en la promenant entre mes fesses, puis vient le moment suprême, j’arrête mes mouvements pour permettre à son gland de trouver mon cul.

Je le sens venir, il pousse et je ressens une douleur lorsqu’il entre en moi, c’est la première fois que l’on m’encule, il entre doucement, ressort un peu et revient plus loin, chacun de ses gestes me pousse en avant et automatiquement julie profite de ma queue dans sa chatte, je ne sais pas pourquoi mais le fait d’avoir une bite qui me bourre me donne l’impression que la mienne à doublé de volume, les mouvement saccadés de Vincent se font plus forts et plus précis.

Je suis dans une position d’extase et me donne à lui tandis que Julie se donne à moi, je n’avais jamais goûté à la bite mais l’excitation d’une première fois est toujours d’une amplitude incroyable, je sens que je vais jouir, j’essaie de tenir mais cette queue qui me pénètre et me pousse.

Ce corps qui me touche à chaque mouvement, ces bras musclés sur lesquels Vincent s’appuie et la sensation super bonne que je ressens maintenant dans l’anus ont raison de moi, je n’ai pas le temps de me retirer et j’éclate dans le Vagin de Julie, une explosion de sperme comme jamais je n’en avais eue jusqu’alors.

Une jouissance infinie que je n’oublierai jamais tant elle était forte, Vincent se retire et à son tour il pénètre Julie, je le caresse et la caresse, je les embrasse tour à tour, jusqu’à ce que je le voie accélérer et à son tour éclater en elle.

Nous nous sommes lavés, rhabillés et sommes rentrés chez-nous, je n’ose proposer à Vincent de faire l’amour juste lui et moi, pourtant depuis cette expérience j’en meurs d’envie.

J’hésite à le lui proposer par peur de briser notre amitié mais je finirai par le lui proposer.

Vous avez aimé mon histoire de rencontre gay à Vichy ? Quel est votre avis ? Laissez un commentaire en bas.

Merci les gars.

Avis, infos et commentaires
  1. georgiosex dit le 15 juin 2018 22 h 29 min:

    moi saurais pas ce pas une femme que jai envie

  2. nénuphar70 dit le 15 juin 2018 22 h 50 min:

    J’ai fait comme toi mais nous on était avec une transexuelle, elle avait une bite, sa poitrine me gênait parce que je préfère le torse d’un mec mais on a quand-même passé un bon moment

  3. fabiangay dit le 16 juin 2018 3 h 37 min:

    deux mecs et moi ok, mon mec, une femelle et moi laisse tomber

L' Appel Rencontre Coquine

Viens baiser au 0895 70 11 36