Baise Et Plan Cul A Paris


15 mai 2018 Facebook Twitter LinkedIn Google+



Spécial plan cul à Paris et IDF

Salut les lopes,

J’ai 35 ans, je m’appelle grégory et je suis parisien, je partage avec vous mon plan cul à Paris en espérant que vous aussi vous allez me raconter vos expériences de baise à Paris ou ailleurs.

Je travaille dans un bureau, je vis seul à la maison et ma famille ignore mon penchant sexuel, je fais bien quelques rencontres occasionnelles mais jusque là rien de vraiment engageant, même si quelques-unes de mes rencontres ont duré un peu plus longtemps.

Tous les jeudis après le boulot je me rends à la piscine, depuis quelques semaines ils ont engagé un nouveau maître nageur, il doit avoir 25ans environ, il a les cheveux chatins mis longs et ondulés, un corps d’athlète, assez mince mais avec des pectoraux sublimes, un teint hâlé sur la peau qui fait penser à un type méditérannéen, dès la première fois ou je l’ai vu je suis tombé en extase, son maillot juste bandant, et je me place dans l’eau pour pouvoir l’observer le plus près possible.

Plusieurs fois j’ai croisé son regard, j’ai tourné la tête pour ne pas être remarqué mais j’ai fini par remarquer que ses yeux se posaient de plus en plus souvent dans ma direction mais je n’ose l’aborder, je suis de nature timide et réservée.

Bien que nos regards se croisent de plus en plus, je n’ose imaginer être à l’origine des érections que je constate au travers de son maillot, si fortes qu’il est parfois obligé de choisir sa position lorsqu’il s’assied pour cacher son émotion.

Malin comme je suis et distrait à le regarder, je regarde pas où je pose le pied au moment ou je suis au bord de l’eau et vlan, l’imbécile que je suis se retrouve par terre, je me suis fait une douleur au bassin, aussitôt l’objet de mes rêves vient à mon secours, il s’inquiète de mon état puis commence à me palper histoire de s’assurer que je n’ait rien de cassé, le contacte de ses mains me fait oublier ma douleur, il m’aide ensuite à me lever et m’invite à venir dans une pièce destinée à appliquer les premiers soins, je le suis avec difficulté.

Arrivés dans la pièce il me propose de m’allonger sur une civière, il veut m’examiner de plus près avant de juger s’il faut ou pas faire appel à une ambulance, je m’exécute et de nouveau il me tâte, d’abord les jambes, les bras, le cou, puis descend vers mes pectoraux sur lesquels je constate qu’il s’attarde bizarrement. il m’invite ensuite à me tourner sur le ventre pour examiner mon dos et de nouveau je m’exécute, en me tournant j’ai un gros plan sur son érection qui me paraît bien plus forte que ce que j’avais déjà vu quand j’étais dans l’eau et ça me trouble, je pense qu’il s’en est aperçu.

Ses mains de nouveau parcourent mon corps et il me demande mon prénom, commence à me tutoyer tout en me palpant, quand il arrive à mes reins je sens une douleur et ne peux retenir un petit cri, il me dit que c’est un peu rouge, la douleur venant de ma chute mais qu’apparemment il n’y avait pas de gravité, et il baisse mon maillot pour examiner jusqu’où ma chute aurait provoqué des rougeurs, je me soulève un peu pour aider mon maillot à descendre et du coup il le descend bien plus bas que prévu, ce qui provoque chez moi une réaction douloureuse mais ailleurs, car je suis appuyé sur ma bite qui d’un coup s’est dressée comme un monument.

Il me propose une pommade pour calmer la douleur et s’applique déjà à l’étaler sur mon dos, d’abord là ou c’est rouge puis je sens ses mains descendre et s’attarder sur mes fesses, il y entame alors des mouvements de cercle, écartant mes fesses, ce qui lui permettait probablement d’observer mon anus, et l’effet de châleur aidant, l’excitation devenant trop forte je laisse glisser ma main sur sa cuisse, il ne se retire pas, ca m’encourage et je commence à remonter ma main pendant que ses doigts se rapprochent de ma fente, à un moment je n’y tient plus et je mets directement ma main sur son sexe, il se retire vite, je pense que j’ai foiré et je le vois se diriger vers la porte.

Il la ferme à clef, à mon grand soulagement, il revient vers moi et enlève son maillot, j’ai maintenant dans les mains sa bite en érection, et lui me titille maintenant la rondelle du bout de ses doigts experts, encore enduits d’un peu de pommade il commence à me pénétrer avec le bout des doigts, se rapproche de la table et me tend sa queue à hauteur de la bouche, je l’englouti jusqu’au fond de ma gorge, je le suce et lui me pénètre avec un deuxième doigts, les faisant tourner pour dilater mon anus. de son autre main qu’il glisse sous moi il m’attrape la queue et commence à la branler.

je me tourne sur le dos pour être face à lui, et à ce moment il entame une pipe mémorable, sa bouche chaude et humide, ses lèvres qui me gobaient, j’adorais. il se relève, enlève complètement mon maillot et se place à la tête de la civière, il m’attrape par les jambes et me ramène jusqu’à ce que j’aie les fesses à extrémité devant lui, il se met à genoux, recommence à sucer ma bite, mes couilles, puis descends habilement avec sa langue jusqu’à mon anus qu’il commence à lêcher en prenant bien soin d’y laisser une couche de salive. puis il se remet debout entre mes jambes, m’attrape les chevilles.

Il me lâche la droite en la posant sur son épaule et je le vois brandir son sexe dans les mains, je vois aussi qu’il avait préparé du lubrifiant qu’il applique sur sa queue et au creux de mes fesses, puis il s’avance vers moi, la queue en main, et je le sens me pénétrer d’abord délicatement avant de me mettre des coups saccadés et profonds, je le regarde pendant qu’il me baise.

Il est encore plus beau et je n’éprouve que du plaisir maintenant, bien plus fort que la douleur qui m’a amené ici. il sort de mon cul, me demande de m’allonger sur le ventre, il se place au dessus de moi et recommence à m’enculer de plus belle, sa matraque me paraissait entrer plus fort à chaque fois qu’il s’enfonçait en moi, il a tenu encore quelques minutes avant de me rouler un patin pendant que sa semence m’aspergeait par l’intérieur, des soubresauts de liquide chaud, ses derniers coups de queue, agrémentés par des spasmes de plaisir ont eu raison de moi j’ai joui sur la civière avec un plaisir tellement fort que je n’ai pu m’empêcher de laisser échapper un cri de jouissance.

Jamais je n’avais pris autant de plaisir avec un mec, et nous nous sommes revus chez-moi depuis, je crois que je suis vraiment amoureux et lui aussi, j’espère que lui et moi c’est pour la vie et pas qu’un simple plan cul à Paris.

Connaissez-vous des plans cul à Paris et IDF ? Ou des lieux de dragues gays à Paris ?

Partagez les en commentaire ci-dessous.

Bises
Grégory

Avis, infos et commentaires
  1. norman66 dit le 15 juin 2018 16 h 32 min:

    ouah bandante ton histoire, j’ai toujours eu les yeux rivés sur les maillots des mecs, en particulier les maîtres nageurs, merci mec tu m’as bien fait bander.

  2. arthus55 dit le 16 juin 2018 1 h 19 min:

    c’est ou ta piscine? j’ai bien envie de tomber aussi moi

  3. moumoune26 dit le 16 juin 2018 20 h 19 min:

    Sais pas nager, alerte le mâle y bout, help, slurp…..

  4. philippeman dit le 16 juin 2018 21 h 41 min:

    mec, si ton sauveteur il vient me sauver suis prêt à me laisser aussi tomber à ses pieds,

  5. marcelcamionneur dit le 17 juin 2018 11 h 57 min:

    Je suis pas très sportif mais je crois que je vais m’intéresser à la natation, ton histoire elle m’a fait bander à mort, je l’ai lue à mon copain, ça nous a drôlement excité et je te laisse deviner comment à finit la soirée, merci mon gars

  6. rigologay dit le 24 juin 2018 5 h 17 min:

    mec sois pas égoïste et files moi vite l’adresse de la piscine ou files moi son portable que je l’appelle, à l’eau??? à l’eau.??

  7. fabianprince dit le 24 juin 2018 5 h 18 min:

    mec sois pas égoïste et files moi vite l’adresse de la piscine ou files moi son portable que je l’appelle, à l’eau??? à l’eau.??

  8. elise varane dit le 29 septembre 2018 0 h 14 min:

    je suis jeune africain GAY qui désire rencontrer mon âme sœur pour une relation sérieuse et durable liée a une belle rencontre je suis actif. Email : niamebenter@gmail.com

  9. elise dit le 29 septembre 2018 0 h 57 min:

    je suis jeune africain GAY qui désire rencontrer mon âme sœur pour une relation sérieuse et durable liée a une belle rencontre je suis actif
    Niamebenter@gmail.com

L' Appel Rencontre Coquine

Viens baiser au 0895 70 11 36