Mon copain me bat mais je ne peux pas le quitter


4 juin 2018 Facebook Twitter LinkedIn Google+


Mon copain me bat mais je ne peux pas le quitter

Bonjour tout le monde, 

J’ai 26 ans et je vis avec un mec un peu plus âgé que moi, il a 29 ans, j’ai besoin de vos conseils, s’il vous plaît aidez-moi je ne sais vraiment pas ce qui m’attends et je ne parviens pas du tout à prendre la bonne décision, peut-être que vos conseils me donneront le courage nécessaire.

J’ai rencontré mon mec dans en boîte, j’étais avec deux amis, lui était seul et nous avons très vite sympathisé. Pour me draguer il est venu se mettre en face de moi sur la piste de danse, il m’a offert un verre et vous devinerez la suite, ça n’était pas mon premier garçon mais bien le premier avec qui j’étais prêt à m’engager, j’avais 23 ans et très vite nous nous sommes installés ensemble.

J’avais fait l’objet d’un rejet de la part de mes parents, je ne les revois d’ailleurs toujours pas, bien que j’ai appris dernièrement que ma mère s’était renseignée à mon sujet je ne suis pas prêt à les revoir, bref je reviens à mon compagnon qui m’a accueilli chez lui et nous avons entamé une vie commune, notre amour semblait réciproque et il me couvrait de baisers, d’attentions et de cadeaux, j’ai connu à cette époque le vrai bonheur je crois.

Nous sortions rarement et avions pris nos distances avec nos amis, nous passions nos soirées en amoureux à la maison et parfois il m’emmenait au restaurant ou au cinéma, nous choisissons des endroits gay friendly, ce qui nous permettait de nous échanger quelques petits baisers discrets et mon amour pour lui était immense.

Un soir il décide de me faire une surprise, nous sortons en boîte, il sait combien j’adore danser, lui un peu moins mais il tient surtout à me faire plaisir, nous sortons et retrouvons des potes que nous n’avions plus rencontré depuis quelques temps.

Je m’attarde à parler de ma vie avec l’un d’eux et je vois mon homme qui me jette un regard que je ne lui connaissais pas, on aurait juré qu’il m’envoyait des couteaux tant son regard était furieux, je me suis vraiment senti mal à le voir et il a dû le remarquer, il s’est alors forcé à sourire mais je voyais bien que quelque-chose clochait.

Après la soirée nous rentrons à la maison, il ne me parle pas, est d’une froideur effrayante à laquelle il ne m’a pas habitué, je vais me doucher et nous allons au lit.

Je veux le prendre dans mes bras, aussitôt je prends une gifle en pleine figure, suivie de coups de poings d’une violence inouïe, il s’agenouille sur moi et me roue des coups tout en m’insultant, affirmant que je couchais avec mon copain, il était furax et j’en subissais les conséquences.

J’avais beau lui dire que c’était faux ses coups me tombaient à la suite l’un de l’autre et ce n’est que d’épuisement qu’il s’est arrêté, j’avais mal partout, je me suis levé et suis allé à la salle de bains mon visage était en sang.

J’avais l’arcade sourcilière ouverte, je saignais du nez et des dents, mon oeil gonflait et devenait bleu foncé.

Mais ce qui me faisait le plus mal, c’est ce que je venais d’endurer, je ne comprenais pas, un homme qui me prouve tant d’amour depuis 4 mois, comment à t’il pu changer à ce point  en une soirée ?

Ou est l’homme amoureux, attendri et attentif avec lequel je vivais ?

Je suis allé m’installer dans le salon après m’être administré quelques soins, j’ai pu arranger la plaie et le sang s’est arrêté de couler, je pleure mais je ne sais si c’est la douleur physique ou morale qui est la plus forte.

Après dix minutes à me poser plein de question mon tortionnaire arrive, faisant comme si de rien n’était il reprend sa voix douce d’antan et me demande pourquoi je ne viens pas au lit, je ne lui réponds pas et repars dans une série de sanglots que je ne peux retenir.

Il prend une serviette humide et me frotte la figure en me glissant des mots de douceurs pour me consoler, agissant comme s’il était innocent à ma douleur, il va jusqu’à pleurer, me caresser la tête et me serrer dans ses bras.

A ce moment fuse tout de même le mot pardon, il se brouille en excuses, me jure qu’il ne comprends pas sa réaction et que jamais plus ça n’arrivera, je le suis au lit, il me prend dans ses bras et me serre contre lui, je lui fais remarquer que j’ai trop mal et que je préfère dormir, mais mon sommeil ne vient pas.

Le lendemain matin il règne une odeur inhabituelle dans la maison, il à préparé un petit déj gigantesque et garni la table avec un bouquet de fleurs à mon intention, je ne l’avais même pas entendu sortir.

Il me regarde un peu gêné, je le remarque, il accourt m’embrasser et se mue en excuses pour sa violence, il m’installe à la table et j’ai eu droit au meilleur des petits déj de ma vie bien que mon appétit soit loin d’être au top.

Puis il me dit avoir pris congé au bureau pour passer la journée avec moi, il veut m’emmener faire du shopping, distraction que j’adore mais le reflet du miroir me renvoie une image d’horreur, j’aurais pu me mesurer au boxeur ali que je serais moins abîmé, mon visage est couvert de bleus et mes lèvres sont plus grosses que les pneus de ma bicyclette, je ne peux pas dans cet état me promener en ville et après réflexion il n’y tient plus trop non plus.

On finit par choisir un film au cinéma, au moins dans le noir je serai moins voyant et il ne me lâche pas la main, se montre plus attentionné que jamais, et je prends ses remords à coeur, j’ai même pitié de lui à le voir tout d’un coup si rabaissé devant moi et je m’en veux de lui faire subir cette humiliation, après-tout n’aurais-je pas dû rester à ses côté hier soir plutôt que d’aller parler avec un copain ?

Ma vie de couple, c’est bien avec lui que je la partage et finalement je ne l’ai peut-être pas respecté comme il le méritait ?

Et je commence à me faire des reproches à moi-même, et je finis par lui demander pardon, moi qui en ait pris plein la gueule.

Les jours qui ont suivi ont fait disparaître les traces des conséquences de ma “pseudo infidélité” et je commençais vraiment à penser que j’étais le vrai coupable.

Un homme aussi doux et amoureux ne pouvait pas forcément être méchant, j’avais dû déclencher un élément sans m’en apercevoir.

Cette question me poursuivait sans cesse et je faisais tout maintenant pour me faire pardonner, je passais plus de temps aux tâches ménagères, je lui faisais tous ses désirs et lui préparais des petits plats fins, je lui servais sa bière, lui préparais ses pantoufles et sans m’en rendre compte je suis devenu en quelque-sorte une cendrillon des temps modernes mais oh combien amoureuse.

2 semaines se passent et il se montre toujours gentil et amoureux, moi plus qu’avant, et mes traces sur le visage sont enfin parties, restent juste encore quelques petites tâches noires, et la douleur des coups est disparue, tout va pour le mieux.

Ce mardi après mon travail je décide en attendant le bus de faire un peu de lèche vitrine, je m’attarde dans une librairie et contemple les livres et je ne vois pas l’heure passée, si bien que je rate mon bus et j’ai dû attendre le suivant, une heure après, je constate tout de suite à la maison qu’il est rentré plus tôt que d’habitude.

Et dès que je franchi la porte je lui retrouve ce regard qui m’avait tant effrayé deux semaines plus tôt, je fuis ce regard et lui tourne le dos en déposant mes affaires, ce qui a le don d’animer ses soupçons et sa colère éclate.

Tu vas donc te faire baiser après le boulot c’est ça ?

Et aussitôt les coups me tombent dessus, je suis projeté au sol, je me couvre la tête et je reçois des coups de pieds sur tout le corps, il me saisit avec une violence inouïe pour claquer la tête contre le sol, j’ai l’impression qu’il va me tuer, il ne s’arrête pas, me fracasse un plat sur la tête et continue à me battre en me traitant d’ordure, la haine qui émane de lui me fait peur, je ne reconnaît plus rien chez lui.

Je retrouve le chemin de la salle de bains et de nouveau je panse mes plaies, que se passe t’ il en fait ?

Avoir regardé un ou deux livres que je n’ai même pas acheté ?

Je m’enferme dans la salle de bains, ce qui déclenche chez-lui une nouvelle colère je lui ouvre vite pour éviter de recevoir de nouveaux coups.

Il ressort et me laisse seul, lorsque nous nous installons à table je refuse de manger, je ne pourrais rien avaler, lui mange d’un bon appétit et son regard se fait compatissant, de nouveau ses excuses et ses larmes.

Il m’amène dans le salon, m’allume la télé et fait la vaisselle, il revient ensuite avec un morceau de gâteau, mon préféré mais il me sera impossible d’y toucher, ça le met d’abord en rogne et je prends peur mais cette fois il retombe aussitôt et s’excuse.

Il ne le fera plus, c’est pas normal et le lendemain il promet de voir un médecin…. et je reviens sur mes questions stupides, de quoi me suis-je rendu coupable ??

Je trouve, j’aurais pu l’avertir de mon retard, j’aurais dû éviter de m’attarder, rentrer à l’heure etc… à force bien-sûr c’est moi qui ait éveillé ses soupçons et de nouveau je me sens coupable avec la suite que vous imaginez

Après ces deux épisodes les scènes de coups se sont multipliées, le médecin évidemment il n’est jamais allé le voir, tout est maintenant prétexte pour me battre, viande trop ou pas assez cuite, légumes pas assez salés, tâche de poussière sur un meuble.

C’est devenu maintenant mon quotidien, beaucoup dans mon entourage ont fini par le remarquer et quelques-un ont voulu m’aider, j’ai toujours refusé et chaque fois je lui trouve toute les excuses du monde possibles.

J’essaie de le comprendre et je me dis qu’il finira bien par changer et redevenir l’homme merveilleux que j’ai connu, mes amis me disent de me réveiller et d’ouvrir les yeux avant qu’il finisse par me tuer, mais je ne peux pas me résigner à le quitter, malgré tout, et je suis conscient de l’ineptie de ce que je vais dire, mais j’en suis toujours amoureux.

Je vous parle ici de mon histoire pour vous demander de m’aider, d’abord à comprendre, peut-être trouver un moyen de le guérir, savoir si je peux espérer un changement chez-lui et comment le faire changer.?

Merci de m’aider

Répondez à cette question via la rubrique commentaire ci-dessous.

Avis, infos et commentaires
  1. luigigay dit le 16 juin 2018 16 h 12 min:

    fé com tu veu mai un mec qui battre fau pas rester, prend un autre

  2. Marcelroux dit le 17 juin 2018 10 h 23 min:

    Syndrome de la femme battue? mon gars, si tu as envie de te prendre des pêches sur la gueule toute ta vie c’est ton choix, ton gars à toi il va pas se gêner pour te mettre des prunes, et si tu mets pas les bouts, c’est que t’aime encaisser, alors t’as deux choix, tu vas t’entraîner dans un club de boxe et tu lui renvoie ses targnoles, ou tu fais tes valoches et tu te tires de la, en fait y a un 3ème chois, tu restes comme ça et t’en prends plein la gueule jusqu’à perpète .

L' Appel Rencontre Coquine

Viens baiser au 0895 70 11 36