Baise à Collonge La Rouge


24 mai 2018 Facebook Twitter LinkedIn Google+



Salut c’est Lucien et j’habite Limoges, voici mon histoire érotique gay

J’ai 45 ans et bien que marié il m’arrive d’avoir des “glissades” comme celle que j’va t’raconter ici.

L’année passée, je décide d’aller dans ma belle famille à Collonge La Rouge, un beau p’tit village qui porte ben s’nom d’ailleurs y à que du rouge sur les maisons.

Bref on arrive avec la marmaille, et qui que j’vois? m’belle soeur et m’beau frèr qui sont doulà itou, surprise y à ben 3 mois que j’les avait vu.

On baratine avec les parents, on mange un bon plat de l’bel’ mère et on boit à l’bouteille de cognac du beau p’pa.
Les parents y s’trouve qu’ y s’ont un terrain un p’tit peu pu bas et qu’y ont des arbres avec des prunes, y n’ d’a plein par là. et avec m’beauf on décide d’aller pour voir comment c’que les prunes elles poussent.

On boit un p’tit coup avant, on in va tous les 2 avec nos p’tites guinzes et on se r’trouve din l’verger comme deux biesses. on tape un oeil sur les prunes, on passe tout d’in l’fond et on s’met à d’jouer comme des infants qu’on est.

L’beauf ni un ni deux y prin n’bouteille de s’poche, et vl’an on se r’tape au cognac assis din l’herbe, on se r’file l’ bouteille qui s’vide, nous on s’rimplit.

On s’allonge et le vl’à qui tripote sur m’cuisse, je m’dit ca y il a s’ compte et y m’caresse co toudis. t’sais bin qu’y m’dit que y a des prunes ailleurs que su les arbres?

Biesse j’y dit co ben ah bon, et ou c’qu’elles sont? là d’sus y met s’main à m’braguette et y caresse mes couilles, je m’dit qu’y déraille, et là d’sus y l’ouve m’braguette et il tape s’main sur m’bite, avec c’qu’on a bu, j’sais pu trop c’qu’y s’passe mais ca m’excite et zézette elle commence à monter. l’autre sot y s’met sur l’costé, y prin s’ n’aut main et vl’a qu’zézette est sortie.

et y m’branle en rwétant, zézette elle demande nin mieux, elle est d’ha ben dure et je m’dit bah après tout y nin d’maux.
je m’couche j’ferme les zieux, ca fait quand même du ben et tou d’un coup ca m’fait drole, j’sins que ca d’vint tout tchaud autour de zézette et je m’dit que là y a pu l’même affaire.

Je rwéte c’qui s’passe et j’vois l’tiesse de l’aut qui m’fait n’pipe comme une gonzesse, sauf que là y l’faisait vraiment mieux..
L’effet qu’ca m’a fait, pu question d’arrêter me v’là tchaud comme un poêle, y lêche mes couilles et m’bitte comme un affamé, et là j’bande comme un turc, ca m’excite qu’à un moment, je m’dis faut qu’ca continue, du coup j’sors s’bite et je l’branle itou, il avo n’bite comme un poney, co pu excité et avec m’guinze j’y dit, j’vas t’enculer.

Et l’autre qui m’dit chiche, ni une ni deux hop, j’y saque s’maronne, je l’fait mette à 4 pattes, j’met zézette in condition et j’y rint à fond, y à qu’mes prunes qui passent nié, m’bite elle s’in va tout au fond de s’cul et je l’bourre comme j’ai jamais bourré n’femme, y m’dit vas y bellemin, tu l’as voulu camarade, mainant tu l’as, et du coup j’y r’met co plus à fond, j’bourre et j’suis tellement animé que je l’pousse complètmin à plat, je r’sors zézette à fond, elle rint’ à fond et vas y que j’tencule là j’va y en mett pour s’compte.
vl’a qui s’met à dire que c’est trop.

Eh minute, quand j’bande c’est pas les couilles du pape que t’as dans l’cul, et j’vas ben te l’prouver, et du coup j’my r’met pu fort plus profond et plus vite que avant, j’fais d’aller mes fesses à gauche et à droite ainsi il r’coit m’bite dans tous les sens.
après je sais nin si c’est à cause du cognac ou de l’pipe qu’y m’ a taillé mais je m’sens bizarre, je l’sens j’vas éjaculer, j’y dit et l’autre y m’dit vas-y d’dans, crache tout dans m’cul.

Du coup qu’y m’dit ça j’ai pu t’nu, zézette elle à gonflé tout d’un coup et elle a tout craché d’dans comme un dragon, à chaque coup d’ bite y s’en prenait du jus. j’ai joui comme un lion, et dans l’cul de m’beauf.
on s’arrête et y m’demande de l’branler, j’peux pas r’fuser alors que j’y ait mis m’’bite et qu’y m’a sucé.

Du coup j’attaque mais il est d’jà ben avancé dans l’affaire, il a une bite plus grosse que m’zézette à moi mais bon, je m’dit que j’dois y faire plaisir itou, alors je m’lance, j’met m’tiesse entre ses cuisse et j’lêche ses couilles, je mets m’langue sur s’bite et je r’monte jusqu’à s’gland, et j’commince à y faire une pipe qu’à l’air de y plaire.

Il est tellem’in excité que j’ai à peine l’temps de r’tirer m’tiesse, y lâche du sperme au dcl, c’est plus une bîte c’est un pis d’vache, ca s’arrête quand même et vl’a qu’y m’roule un patin l’con, bon ben après c’qu’on vient d’faire on est pu à l’après d’ca/

On s’rhabille, j’crois qu’on est dessoulés, mais bon sang ca vallait l’coup, trop bon, on ramasse des prunes (des vraies) et on r’monte chez les beaux.

On a jamais r’parlé d’ca mais j’suis sûr qu’à l’occasion y fait comme bibi, y s’branle dans un coin s’rappelant d’l’affaire.

Ah au fait, qui qu’à envie d’aller ramasser des prunes avec moi…… Laissez vot’com en d’sous.

Avis, infos et commentaires
  1. norman66 dit le 15 juin 2018 14 h 32 min:

    Superbe après-midi en somme, ben mon vieux j’dirais pas non pour aller ramasser les prunes, surtout si t’es endurant, ton histoire m’a excité, merci à toi

  2. patrickman69 dit le 16 juin 2018 17 h 31 min:

    mec tu m’as fait bander, si ça t’dit j’ai une banane pour toi

L' Appel Rencontre Coquine

Viens baiser au 0895 70 11 36