Bar Après Ski à Courchevel Entre Gay


10 mars 2018 Facebook Twitter LinkedIn Google+



Salut les hommes,

Un après ski à Courchevel et un plan cul à Courchevel, voici mon histoire.

Moi c’est julien, j’ai 24 ans et je travaille comme vendeur dans un magasin de matériel électronique, cette année j’ai décidé de me payer des vacances aux sports d’hiver, on m’a beaucoup vanté les bars après ski de courchevel et c’est donc là-bas que j’ai décidé de faire mes premières glissades, j’ai jamais skié.

La plupart de mes amis sont mariés ou en « couple », mes collègues aussi et le seul qui aurait pu m’accompagner à été obligé d’annuler au dernier moment, ses congés n’ont pu être acceptés par son employeur à cette période, bref c’est donc seul que je prends le train et que j’arrive là-bas. je prends possession de ma chambre avant de déguster une fondue savoyarde dont ils ont les secrets….

Après une bonne nuit de repos je me renseigne et trouve un équipement en location pour skier, je m’essaie sur la poudreuse et me rends compte des difficultés à tenir debout sur la neige glissante, après quelques essais infructueux je finis par me résigner à prendre quelques leçons et vais donc me présenter pour avoir un moniteur.

Celui qu’on me propose me coupe le souffle dès que je le vois, ouah ils m’ont mis braadddd, un physique à vous faire monter la quéquette en moins de deux secondes, un teint bronzé par le soleil et la neige, un sourire qui laisse apparaître des dents d’une beauté éclatante, un visage angélique avec une barbe naissante et soignée, tout ça avec une douceur dans sa voix, pour moi c’était déjà le coup de foudre, je sens que j’ai envie de pas apprendre trop vite…

Il se présente : Christophe, il doit avoir mon âge et me propose donc ses services et nous y allons pour trois heures, trois heures avec lui malgré le froid moi je me sens tout chaud, heureusement que ma tenue ne laisse rien apparaître, si vous voyez ce que je veux dire.

On se place donc dans un endroit ou il y a moins de skieurs et ou il y a juste une petite pente en douceur, et mes cours commencent, il me montre comment je dois me tenir sur les skis, comment tenir mes bâtons, et je commence malgré quelques petites chutes à progresser, au fur et à mesure lui se rapproche souvent de moi, je remarque que c’est un peu plus souvent qu’avec les autres, (nous sommes trois), et il n’hésite pas à se frotter contre moi pour me montrer les poses que je dois adopter pour mieux glisser.

Les trois heures ont passé à une vitesse folle mais ça y est, je peux skier, sur des pistes débutants bien-sûr et je n’ait pas la franchise ni le professionnalisme de ceux que je vois habitués mais maintenant je peux y aller seul, ce que je regrette d’un côté car mon moniteur reste dans ma tête et je me repasse déjà le souvenir de ses sourires.

Bref vient le soir et je décide de sortir dans un bar après ski à Courchevel pour me distraire, les vacances c’est les vacances, je me place sur un haut tabouret au bar devant un génépi et soudain on me tape sur l’épaule, je me retourne et reconnais aussitôt mon « christophe », il m’offre un verre, et nous plaisantons sur la journée de mes chutes, de ma maladresse de débutant, et son sourire me fait de plus en plus d’effet. Tout en parlant nous nous questionnons l’un sur l’autre, il apprend de moi que je suis seul, célibataire etc…

Moi j’apprends de lui que lui non plus n’est pas lié, et nous buvons ensemble génépi sur génépi jusqu’à ce que tous les deux on soit pleins comme deux bourriques, et nos tapes dans la main deviennent des prises dans les bras l’un de l’autre, de plus en plus proches. on quitte la boîte vers 3heures en nous appuyant sur l’un l’autre et rigolant comme deux cons, au moment de se séparer il me propose de prendre un dernier verre chez lui évidemment j’accepte, et on se retrouve dans son studio, chichement propre et meublé.

Il m’enlève mon manteau et m’invite à m’asseoir sur le canapé tandis qu’il nous prépare un verre, il revient et s’installe près de moi, on trinque en se regardant dans les yeux, nos regards restent fixés et il se rapproche de moi, nous nous roulons un patin de première pendant qu’il m’ouvre la chemise.

Il glisse sa main sur mon torse et m’allonge, je sens sa main se glisser vers mon entre-jambes, il libère mon sexe et me tire mes vêtements vitesse grand V, il se met aussi à poils, il est vraiment d’une beauté rare.

J’adore son ventre et son teint hâlé, je saisis sa queue dans les mains à mon tour, on se frotte l’un à l’autre en se roulant des patins, on change de position il s’allonge sous moi et je lui suce la queue à le faire gémir dès que je l’englobe, j’aspire goulûment son sexe et l’enfonce jusqu’au fond de ma gorge.

Il me regarde et me caresse la tête pour la pousser encore plus loin, je suis à la pointe de mon excitation.
D’un coup léger il relève ma tête, m’allonge sur le ventre et s’asperge la queue d’une lubrifiant, il s’allonge entre mes jambes et m’encule, je pousse mes fesses pour qu’il puisse entrer au plus profond de moi.

Il me bourre le cul tant qu’il peut, après quelques minutes il se retire et me place sur les genoux dans l’autre sens et de recommence à me bourrer le cul avec sa queue, puis je me retrouve sur le dos face à lui.

Il me la remet de nouveau et je peux admirer son corps et son visage pendant qu’il me pénètre, un homme, je sens sa transpiration et vois dans son visage la satisfaction que lui procure mon cul, je serre ses fesses dans les mains pour le pousser encore plus fort en moi, c’est énorme, je pense qu’il va jouir mais il se retire de nouveau, s’assied sur le canapé et cette fois c’est moi qui vient m’asseoir sur le chapiteau.

Je m’accroche et me baisse pendant qu’il s’enfonce tout à fond, à chaque mouvement que je fais je sens sa verge me râcler le rectum et la sensation est tellement bonne, de nouveau changement de position, il me pénètre de nouveau de face.

J’ai les fesses sur l’accoudoir du canapé et ses pénétrations se font de plus en plus rapide, il me branle au rythme de ses coups de queue, me dit de le prévenir quand je veux jouir, ce que je fais je sens ma bite se gonfler et le jus qui pousse pour sortir, je le lui dis et à ce moment il accélère ses mouvements, les fait beaucoup plus fort et son sperme se jette dans mon cul pendant que je jouis entre ses mains.

Mon bradddd que je disais en arrivant, j’étais loin d’imaginer à quel point il allait me faire jouir, je ne pensais même pas pouvoir l’aborder, c’est le plus beau souvenir de mes vacances et surtout de ce bar après ski de Courchevel.

J’adore tellement les culs des mecs …

Vous connaissez un bar après ski à Courchevel ou il est possible de se taper un mec gay ?

Parlez en en commentaire ci-dessous.

Merci

Après ski à Courchevel pour rencontrer des gays:

  • Les Caves de Courchevel (boite de nuit) …
  • Le Tremplin (refuge de montagne) …
  • Le Bubble Bar (Lieu de détente et d’aprèsski) …
  • Schuss Café (soirée détente) …
  • Rocky´s Bar (Musique en live) …
  • The Bar (bar sportif) …
  • Le Catérail (bar à cocktails)
Avis, infos et commentaires
  1. jumbojunior dit le 15 juin 2018 21 h 57 min:

    J’ai bandé en lisant ton histoire, surtout que j’ai couché avec un moniteur de ski moi aussi tu m’as fait revivre un bon moment merci à toi

  2. jonathanman dit le 16 juin 2018 1 h 55 min:

    j’ai aussi connu un moniteur de ski, le con il m’a baisé, le lendemain il me niait, ça m’a fait très mal parce que il me plaisait, et il baisait bien, mais bon, ça reste un beau souvenir quand-même

  3. Les Caves De Courchevel dit le 16 juin 2018 2 h 44 min:

    Effectivement les caves de courchevel sont un bon lieu de drague pour les gays car j’ai déjà eu l’occasion de me faire sucer par des mecs là bas lorsque j’étais barman. Les caves de courchevel sont un chouette endroi en hiver pour se taper des mecs rapidement.

L' Appel Rencontre Coquine

Viens baiser au 0895 70 11 36